Lors du CTE du 7 octobre, notre organisation syndicale Force Ouvrière a déclaré le texte suivant. Seule organisation syndicale à s'exprimer en demandant que cette déclaration soit jointe au compte-rendu du CTE in extenso. 

Nous avons également transmis au nouveau directeur, nos propositions émises en février dernier concernant les champs d'économies possibles autres que ceux touchant les personnels non médicaux. 

Bannière 2015

Monsieur le Directeur et Président du CTE,

L’établissement entre dans une phase de récession, cela nous inquiète en particulier en ce qui concerne les réductions de personnel, tous secteurs confondus, et les conséquences avec les différentes réorganisations qui sont appelées à se mettre en place.

Les baisses récurrentes de notre DAF imposées par l’Etat, les prélèvements subits (sans aucune concertation), et les aides aux projets refusées par l’ARS, les décisions stratégiques hasardeuses qui sont venues amputer notre budget, l’immobilisme chronique des décideurs locaux (élus, directeurs, corps médical) sont en grande partie responsable de la situation très dégradée (maintenant précaire) de notre établissement.

L’avenir nous semble tout aussi incertain puisqu’un nouveau plan de financement de la sécurité sociale est évoqué par les dirigeants de l’Etat et nous devrons nous attendre une fois de plus à des minorations qui ralentiront le retour à l’équilibre.

Depuis plusieurs années, les effectifs des personnels non médicaux sont réduits par le non remplacement partiel des départs naturels en retraite.

Aujourd’hui, ce sont les CDD qui sont arrêtés et les départs en retraite non remplacés.

Demain, quels efforts nous serons encore demandés ???

Pour Force Ouvrière, les limites de réduction des effectifs sont atteintes.

Il nous semble indispensable de rechercher au sein de l’établissement toutes les pistes permettant l’optimisation des moyens sans réduire la qualité des soins ni mettre en péril l’avenir des personnels.

Nous ne pouvons pas accepter que ce soit le personnel non médical qui contribue seul au retour à l’équilibre. Le dictat de certains chefs de service (médicaux et administratifs) a assez duré. Nous demandons une réelle prise en considération des besoins de la population par des actions étudiées, concertées et réalisables.

Force Ouvrière sera très attentif aux réductions d’effectifs de toutes les catégories et vigilant face aux réorganisations qui seront mises en place.

C’est pourquoi le vote de Force Ouvrière sur les différents éléments budgétaires qui sont portés à notre connaissance sera l’abstention.

 

Les représentants Force Ouvrière au CTE

 

DAF : Dotation Annuelle de Fonctionnement

CTE : Comité Technique d'Etablissement